Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

lundi 2 juillet 2007

Le ministre, les immigrés et les petits porteurs sains

02 juillet 2007

Ca y est !!! Le Président à dû lire mon billet d'hier... j'en suis flatté !!!
Nicolas Sarkozy a fait passer la consigne comme quoi il fallait que ses ministres limitent leurs contacts avec la presse !!!
Pourtant, on ne peut pas dire qu'elle lui soit particulièrement hostile... mais un peu, c'est trop !!!
Et il fait l'annonce, la veille de la conférence de presse du Premier ministre devant le Parlement... Il est vraiment trop farce !!!!

Du Fillon du coeur ; merci monsieur le Président
Photo "Unknown"

Quel est le message subliminal que veut faire passer
François Fillon à Nicolas Sarkozy ?


Pendant ce temps, dans la "grande finance des petits citoyens" on apprends que le Groupe Eurotunnel SA s'effondre en Bourse à sa première séance de cotation .
Et qui trinque ? Les "petits porteurs sains"
une seule défense contre cette maladie... ne pas acheter d'actions qui permettent au grands financiers de contrôler les entreprises avec très peu de capitaux, tout en jouant avec l'argent des autres...


La phrase comique du jour -malgré la tragédie du sujet- est décernée à Brice Hortefeux
Photo "Unknown" le Monde
"Tout immigré en situation irrégulière a vocation à être reconduit à la frontière. Sauf, naturellement, situation particulière et difficile." nous a-t-il déclaré. Puis il a ajouté : "...doit-on traiter de la même manière celui qui travaille en situation illégale et celui qui est en situation légale ?"

Comment celui qui se veut "le ministre des immigrés en situation légale" compte-t-il régler le problème des sans papiers qui ont travaillé dans le tunnel sous la Manche ou sur le Tramway de Bordeaux avec l'assentiment -pour ne pas dire l'encouragement- des pouvoirs publics ?

2 commentaires:

Pagine a dit…

J'ai du m'y reprendre à plusieurs fois pour aller au bout des propos de Brice Hortefeux. Surtout quand il explique qu'il avait "demandé à la préfecture de l'Essonne s'il y avait des immigrés légaux qui voudraient occuper les postes des salariés en situation illégale"...
On n'a plus affaire à des "personnes humaines", comme dit Anne Sylvestre, mais à des pantins qu'on ravale au rang de main d'oeuvre ou d'expulsables.
J'en prend un ici, j'en déplace un autre là-bas... On avait raison de craindre devant la création d'un tel ministère de l'immigration.

Jihelpe a dit…

Les propos de Brice hortefeux m'ont aussi "un peu" surpris; Nous ne sommes pas loin du surréalisme !!! en moins intéressant :(
Des propos qui auraient été condamnés même par son propre camp il n'y a pas si longtemps.
Mais n'oublions pas le slogan ; "ensemble, tout est possible" qui veut dire "si nous gagnons, tout est permis"...