Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

mercredi 30 janvier 2008

Attali aurait une pensée (pas deux)

30 janvier 2008

Message resté un peu en rade
Mais bon, je me contente simplement de mettre le lien sur "le Monde Diplomatique" et l'analyse de Serge Halimi sur le rapport Attali.

Sa Suffisance, l'Attila de la pensée de gauche, voire même, de la pensée tout simplement, nous assure :
« Je serai seul à combattre contre les abus de tout genre, contre la foule des préjugés qui s’opposent à toute réforme et qui sont un moyen si puissant dans les mains des gens intéressés à éterniser le désordre. (...) Je serai craint, haï même, de la plus grande partie de la cour, de tous ceux qui sollicitent des grâces. »

Pas besoin de commentaire, cette phrase se suffit à elle même... Pour le reste, juste un petit clic sur le lien...
La question qui se pose :
Que peut il y avoir dans la petit boite rouge
pour le mettre dans cet état ?

2 commentaires:

Gilles Aitte a dit…

Je n'ai jamais vraiment beaucoup aimé Attila (je l'adore cet anagramme) mais après lecture d'une telle citation (et après bien sûr son attitude avec son rapport, il me conforte dans mon opinion !

Jihelpe a dit…

@ gilles aitte
et pourtant j'ai un excellent souvenir d'un livre d'Attali. "Bruits", sur la musique... mais c'était bien avant sa période d'anagramme, bien avant même l'arrivée de François Mitterrand au pouvoir...
Comme quoi, ça n'arrange pas