Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

dimanche 21 octobre 2007

Rénover le parquet pour blanchir les peines planchers !

21 Octobre 2007
Encore Un !!!

Le patronat français ne peut décidément pas s'empêcher de faire la Une des journaux...
Jean-Christophe Breuil, ancien PdG des jouets Smoby, est placé en redressement judiciaire.

Il ne se passe pas une semaine sans que les infos nous fassent part d'un problème de la part de responsables politiques, ou de patrons français.

La machine à laver Smoby -elle peut aussi blanchir ?-

Est-ce que Rachida Dati va aller jusqu'au bout de ce qu'elle nous annonçait hier ? C'est à dire que les français devaient retrouver la confiance en leur justice et que celle ci devait être la même pour tous ?

Le problème c'est qu'ils s'en tirent tous avec trois fois rien de condamnation et autour de 10% des sommes détournées en guise d'amende.
Et je ne parle pas des peines planchers en cas de récidive qui ne les concernent pas...

Pour une fois que je suis d'accord avec les propos de Nicolas Sarkozy, je ne vais pas me censurer.
"J'aurais tellement aimé qu'un grand journal comme Le Monde puisse se passionner pour l'Europe plutôt que pour ma vie privée. Mais après tout, c'est sans doute de ça qu'on doit être flatté. Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ?
(...) Ça les intéresse beaucoup moins que vous, et ils (les français) ont raison. Peut-être ont-ils également plus de pudeur, de discrétion, oserais-je dire, un poil d'élégance en plus."
Mais cela nous donne une idée de la pertinence
de nos "élites intellectuelles"
si chères à Lionel Jospin...

La phrase comique du jour est attribuée à : Bernard laporte... -à propos des enquêtes en cours le concerant-

«J'ai la conscience tranquille (...) D'ailleurs, il n'y a pas d'enquête. Il y a juste une société qui est contrôlée comme cela arrive tout le temps. Croyez-vous que j'aurais accepté ce poste si j'avais eu le moindre doute?»

Souhaite-t-il vraiment une réponse ? (Même si cela ne préjuge pas d'une possibilité de culpabilité)

2 commentaires:

leunamme a dit…

Si Sarkozy a vraiment dit cela, la parole politique n'en sort pas grandie une fois de plus.

Jihelpe a dit…

@leunamme
le problème n'est pas la pertinence mais la géométrie variable de la pensée. Il n'y a plus de valeur ou de sens à ce qu'on fait, simplement un discours ponctuel adapté à la situation et amnésique au passé.
Mais, ne l'oublions pas : ce sont nos élites !!!