Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

jeudi 13 novembre 2008

Darcos toujours, tu m'intéresses.

13 novembre 2008


Il n'y a pas de ministre de l'information en France depuis longtemps, me semble-t-il.
Mais nous avons quand même deux ministres très intéressés par ce qui se dit sur le Net.
Au point de lancer un appel à projet pour une "Veille d'opinion".


J'ai trouvé ces informations sur le site "Fabula" via "le Monde"

Le cahier des charges stipule :

"• Repérer les leaders d'opinion, les lanceurs d'alerte et analyser leur potentiel d'influence et
leur capacité à se constituer en réseau

• Décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation

• Repérer les informations signifiantes (en particulier les signaux faibles)

• Suivre les informations signifiantes dans le temps

• Relever des indicateurs quantitatifs (volume des contributions, nombre de commentaires,
audience, etc.)

• Rapprocher ces informations et les interpréter

• Anticiper et évaluer les risques de contagion et de crise

• Alerter et préconiser en conséquence "


Et c'est passé au Journal Officiel

Il est également précisé :

"La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne : sites « commentateurs » de l'actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d'associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d'opinion. La veille portera également sur les moteurs généralistes, les forums grand public et spécialisés, les blogs, les pages personnelles, les réseaux sociaux, ainsi que sur les appels et pétitions en ligne, et sur les autres formats de diffusion (vidéos, etc.) […] Les interactions entre des sources de nature différente, les passages de relais d'un média à l'autre seront soigneusement analysées. "

Et tout ça, lancé par les ministères de l'éducation et de l'enseignement supérieur... pour la modique somme de 220 000€ par an.


Etonnant, Non ?
Peut-être sommes nous nombreux à nous sentir concernés....

Souvenez vous de ce monsieur Darcos Xavier qui avait été convaincu d'avoir été à l'origine des fuites sur des sujets d'examen à Périgueux, en faisant travailler ses élèves sur des sujets quasiment identiques.
Lui fut relaxé, mais les 670 élèves avaient dus repasser les épreuves.
Celui qui très élégamment disait de madame Véronique Fayet, adjointe à la mairie de Bordeaux :
"Que madame Fayet cesse de mettre en avant
sa "fidélité" à Alain Juppé.
Ce n'est tout de même pas à la femme adultère
de donner des leçons de fidélité conjugale"

Classieux Non ?

Monsieur Darcos sachez,
si vous faites lire ces lignes

par votre "veille d'opinion"
que si la bêtise et la suffisance
étaient une symphonie, vous,
vous ne seriez pas inachevé !

4 commentaires:

gballand a dit…

Intéressant. Bonne idée de rappeler ce qu'a pu dire ou faire M. Darcos dans des temps pas si anciens que ça. Nous avons une idée plus précise du personnage.

Jihelpe a dit…

@gballand
Mais peut-être nous dirait-il que nous sommes figés sur le passé et que lui, ce qui l'intéresse, c'est l'avenir...
C'est un argument que j'entends souvent pour faire passer les inepties, les erreurs, voire les incompétences de beaucoup trop de gens, principalement dans le milieu politique ou directement au contact avec lui...

Sébastien a dit…

Très bon la chute à la Audiard... Remarque : il n'en finirait pas de tourner non en orbite celui là.

Blague mise à part, c'est vraiment vraiment inquiétant cette fixation (qui a toujours eu lieu mais à des degrés différents et surtout pas de manière aussi frontale) sur l'information, sur la veille de l'opinion des gens... Veiller ? mais pour quoi en faire ? c'est le fond du problème. "Alerter et préconiser en conséquence" me laisse perplexe... Globalement le but est d'anticiper les infos qui pourraient les gêner afin de les discréditer ? démentir ? manipuler ? C'est le double effet de notre "liberté" d'expression qui est de fait publique et traçable.

Jihelpe a dit…

@ gballand
Oui, c'est là que l'on comprend mieux par qui nous sommes dirigés... pas très brillant tout ça...

@sebastien
A propos d'Audiard, souvenons nous de cette phrase mythique dans "les tontons flingueurs"
"Les cons, ça osent tout... C'est même à ça qu'on les reconnait !"