Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

mardi 6 décembre 2011

Arnaud de Montebourg ou l’Élégance faite homme

Arnaud de Montebourg est, comme chacun le sait maintenant, le compagnon d’Audrey Pulvar, journaliste politique à la télévision et à la radio.
Ce qui pose le problème de la "neutralité" des journalistes, vis à vis de leurs invités".

 Photo : DUPUY FLORENT / SIPA  20minutes.fr

A des journalistes qui lui demandaient s'il était possible qu'en politique certains hommes s'effacent pour laisser leurs compagnes exercer leurs métiers, il a répondu ceci : " Je ne vois pas pourquoi ce serait toujours les femmes qui paieraient. Les hommes aussi peuvent parfois avoir l'élégance de s'effacer. En ce qui me concerne, ce n'est pas le cas... "

 Quel Homme, ce Montebourg ! On a tous une furieuse envie de faire confiance à ce genre de personne  qui sont muent par une volonté aussi farouche de faire avancer la chose publique et qui n'ont aucune ambition trivialement personnelle.


La neutralité du journaliste a été personnifiée de tout temps jamais, par la grande distance,
l'objectivité légendaire et impartialité proverbiale de monsieur Elkabbach....

Témoin, cette page retrouvée sur wikipédia à la page : 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Pierre_Elkabbach

"Jean-Pierre Elkabbach est accusé d'être trop proche du pouvoir, 
par exemple par l'émission satirique Les Guignols de l'Info ou par Vincent Quivy
Dans son essai intitulé Profession : Elkabbach et paru en 2009
l'auteur dépeint un journaliste prêt à toutes les familiarités et à toutes les concessions pour s'attirer les grâces du pouvoir en place, signe de sa longévité dans le PAF (Paysage Audiovisuel Français)
Pour ses confrères Éric Zemmour et Christophe Barbier, Jean-Pierre Elkabbach pratique 
un journalisme propre à une génération, où l'« allégeance » est de mise"

Comme le disait Coluche : ".... très bonne question monsieur Elkabbach... S'il vous reste du cirage vous pourrez faire mes pompes..."

mercredi 23 novembre 2011

Un grande dame nous quitte

Je ne ferai aucun commentaire sur le communiqué lapidaire et bourré de fautes d'orthographe de l'Elysée et de Nic. Sa.




Juste un petit mot sur les fraudeurs.

Il est effectivement urgent de trouver et pénaliser un maximum de fraudeurs.
En effet, avec une moyenne de 80€ par jour indument perçu par tous ces faux malades, il faut quand même 462.5 journées pour réussir à payer à notre président une suite au Majestic pour une nuit !

vendredi 18 novembre 2011

Se mettre ou se faire mettre (en retrait) ?

Eva Joly se met en retrait, c'est la version officielle.
Ne devrait-on pas dire :
"Eva Joly se fait mettre en retrait, par Cécile Duflot" ?
(Et je suis poli !)
Une Cécile Duflot qui "n'a pas cédé" sur le nucléaire avec le PS... mais qui se retrouve -par hasard- sur la 6ème circonscritpion de Paris... tout en acceptant la poursuite du nucléaire...
Et qui prépare les présidentielle de 2017.

Pendant ce temps Nic. Sa. entre en campagne !
Tant mieux, ainsi il bloque la route à Alain Juppé, qui est le candidat le plus sérieux que les crânes d'oeufs de L'UMP pouvaient proposer.
"Faisons travailler les bénéficiaires du RSA" nous explique-t-il pour des raisons de dignité.
J'attends avec impatience la réaction de Debeulèf, notre Premier, opposé à la proposition de Wauquiez la semaine dernière....
Enfin, toujours dans sa lignée omnipotente, il nous assure heureusement qu'il n'y aura pas de licenciement chez PSA..
Et si l'on mettait les ouvriers de PSA au RSA pour les faire travailler à leurs postes actuels ?
Ainsi il n'y aurait pas vraiment de licenciement !

C'est peut-être ce qui a été négocier hier soir à l'Elysée, sur le thème pas de licenciements... mais 6000 suppressions d'emploi... ce n'est pas pareil.

PSA ne touche pas aux ouvriers mais à leur emploi...
On ne peut pas plaire à tout le monde !





Ceci dit, avec Hollande ce n'est pas gagné non plus.



Alors il nous reste le chant des oiseaux...



Et puis on peut toujours espérer



mercredi 16 novembre 2011

Majestic : Suite.... et fin d'un président ?

A 181 jours de l’élection présidentielle, je reprends un petit peu le cours de mes humeurs.
20 mois de silence... mais pas de repos.
Je mettrais en lien d'ici la mi décembre un écrit de "politique fiction" qui commence au 6 Mai 2012 et dure le temps d'un mandat présidentiel...

Pour le reste, Nic.Sa. était hier à Bordeaux pour dénoncer les fraudeurs en tout genre... Louable intention ! Nous sommes tous contre les fraudeurs qui profitent des systèmes de protection sociale et les mettent en danger.

Petit problème de mathématique à l'usage des imbéciles et des mauvais coucheurs :
Il faut trouver combien de fraudeurs au RSA ou à la sécurité sociale pour atteindre une nuit à l'Hôtel Majestic de Cannes et sa suite à 37 000 €uros ?

Mais peut-être que cette idée est venue a Nic. Sa. pendant les nuits au Majestic dans un soucis de ne pas trop pénaliser le contribuable français, auquel cas il fait preuve d'un civisme que l'on ne peut que louer (à 37 000 €uros )