Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

mercredi 25 juin 2008

Lapsus ou clairvoyance ?

25 juin 2008


Il est des lapsus ou des liaisons "mal-t-a propos" qui font toujours rires...
On en trouve souvent chez les journalistes radio... forcément.
Ils sont effectivement les plus exposés aux erreurs "auditives" -pour nous-, donc linguae, pour eux.
Des fois, je me demande même si ce ne sont pas simplement des moments où le journaliste nous transmet, non plus son message, mais celui d'un autre -le destin ? le voyant ? ...- qui aurait pris sa place le temps fugace d'un mot ou de quelques mots.

Ainsi j'ai pu entendre sur France Info, une journaliste qui relatait les problèmes et l'incendie du centre de rétention de Vincennes.

Elle commence par rappeler un rapport remis quelques -jours? semaines ?- plus tôt et qui disait textuellement :
"...ambiance électrique qui peut à tout moment mettre le feu aux poudres !" !!! Pas mal. Bien vu les enquêteurs.

Mais la suite est intéressante.
Je la livre sans ponctuation, parce que c'est à son sujet que je me suis interrogé ...

"Deux jours après le sinistre François Fillon déclare ne rien devoir changer à sa politique d'émigration..."

Alors que faut il comprendre ?

"Deux jours après le sinistre, François Fillon déclare..."
ou
"Deux jours après, le sinistre François Fillon déclare..."
???
Je laisse à chacun sa propre interprétation !

4 commentaires:

gballand a dit…

Juste de la clairvoyance si vous voulez mon avis. Ou quelqu'un qui a beaucoup écouté Coluche...

Jihelpe a dit…

@gballand
... et qui aurait suivi son conseil :)

catherine a dit…

Au premier regard je penchais pour la ponctuation numéro 2. Est-ce que ce n'est pas ce qu'on appelle un lapsus révélateur ;-D

Jihelpe a dit…

@ catherine
J'aurai tendance aussi à choisir la 2... Mais nous devons être d'incorrigible farceurs :)