Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

lundi 30 juin 2008

Ou "kill" est, Kouchner ?

30 juin 2008


Finalement, nous n'avons pas besoin d'envoyer de troupes en Irak pour cartonner les civils.
On le fait très bien en France, et cela, sans que l'armée puisse être accusée de racisme, d'islamophobie ou de sexismes.
Le bilan de la fusillade de Carcassonne est élogieux.
15 Civils touchés, plus ou moins gravement, dont 5 enfants.
2 personnes dont 1 enfant dans un état critique.
Mais seulement 2 militaires au tapis -et léger le tapis.
Ces manœuvres sont une réussite totale.
Bravo la Grande Muette

D'ailleurs, Gilles Hulard du SAMU-SMUR de Carcassonne déclare, "D'après nos confrères des CHU [où ont été hospitalisés les blessés], les patients les plus graves ont été stabilisés, y compris l'enfant de 3 ans, très gravement blessé, et qui semble aller vers une voie d'amélioration".

C'est la seule erreur de casting. Il fallait renommer le SAMU-SMUR "Médecins Sans Frontières" ou "Médecins du Monde" pour faire entièrement réaliste et "tiers mondiste"

Ce qui me surprend, c'est que Bernard Kouchner n'ai pas été aux côtés de notre Grand Président Sarkozy pour s'occuper des blessés devant les caméras.

Par contre ce qui est complètement rassurant, c'est l'opinion de notre ministre de la défense, Hervé Morin : "Il s'agit de militaires expérimentés faisant partie de l'élite de l'armée de terre. (...) ...

Merci monsieur le ministre, un temps j'ai eu peur que l'on confie des armes à des amateurs...

dimanche 29 juin 2008

Phare-niente

29 juin 2008

Ça y est... C'est l'été avec son quota de week-ends ensoleillés.
Pas de Net à la campagne (à proximité de l'océan, pas loin de l'embouchure de la gironde)
Difficile de résister à l'appel du -grand ?- large
Les messages du week-end seront forcément au diapason de ses ballades...
Baignades, Vélo, Marche et Cheval sont au menu.
Mer, forêts, marais...
J'ai des excuses... non ?

Pour la peine une photo de la Gironde et de ses carrelets
Et, croyez moi si vous voulez,
mais ni Colas, ni Carla
ne mettent les pieds de ce côté de la Gironde,
ils sont plutôt "Ferret".
Grand bien leur fassent !
et surtout,
qu'ils ne changent rien...

Un petit blog d'images que je commence
"Balladimage"
Je l'inaugure avec des photos de graffitis
prises à Bordeaux
entre 1981 et 1989

jeudi 26 juin 2008

Un nouveau sport aux JO : Le lancer de l'Europe sociale (le plus loin possible)

26 juin 2008


La phrase comique du jour, est décernée -avec un brin de compréhension désolée- à Debeulèf

"Le plus important est que l'Europe prenne des décisions - je dis bien des décisions - sur les questions qui intéressent le plus les citoyens"

Devant la platitude catastrophique de cette sentence, sur laquelle il insiste cependant, on sent bien tout le désarroi de Debeulèf devant le vide sidéral de la pensée présidentielle.

D'autant plus que j'adore cette Europe -c'est qui ?- qui doit prendre des décisions pour les citoyens....

Et quand les citoyens prennent des décisions -comme la France avec le référendum, l'Irlande maintenant-, on leur explique que ce n'est pas ça qu'il faut dire...
Photo / "Le Monde" / AFP / Pierre Verdy

Petite monologue intérieur presque faux
"Que vais-je bien pouvoir dire qui ne fasse pas trop c.. ?"

La présidence de l'Europe s'annonce terrible pour notre GPS qui n'impressionne personne et ne fait plus illusion, ni à l'étranger, ni dans son pays.

C'est, dans le principe de Peeter, tout simplement qu'il est arrivé à son niveau d'incompétence....

mercredi 25 juin 2008

Lapsus ou clairvoyance ?

25 juin 2008


Il est des lapsus ou des liaisons "mal-t-a propos" qui font toujours rires...
On en trouve souvent chez les journalistes radio... forcément.
Ils sont effectivement les plus exposés aux erreurs "auditives" -pour nous-, donc linguae, pour eux.
Des fois, je me demande même si ce ne sont pas simplement des moments où le journaliste nous transmet, non plus son message, mais celui d'un autre -le destin ? le voyant ? ...- qui aurait pris sa place le temps fugace d'un mot ou de quelques mots.

Ainsi j'ai pu entendre sur France Info, une journaliste qui relatait les problèmes et l'incendie du centre de rétention de Vincennes.

Elle commence par rappeler un rapport remis quelques -jours? semaines ?- plus tôt et qui disait textuellement :
"...ambiance électrique qui peut à tout moment mettre le feu aux poudres !" !!! Pas mal. Bien vu les enquêteurs.

Mais la suite est intéressante.
Je la livre sans ponctuation, parce que c'est à son sujet que je me suis interrogé ...

"Deux jours après le sinistre François Fillon déclare ne rien devoir changer à sa politique d'émigration..."

Alors que faut il comprendre ?

"Deux jours après le sinistre, François Fillon déclare..."
ou
"Deux jours après, le sinistre François Fillon déclare..."
???
Je laisse à chacun sa propre interprétation !

mardi 24 juin 2008

Le pire à la culture

24 juin 2008

Eric Woerth à France Culture ce matin.

Un monument de niaiserie... ou un bloc de mépris...
Personnellement je pencherai pour la seconde hypothèse, quoique, pour être choisi par notre GPS, la niaiserie semble être une condition requise, nécessaire, voire suffisante.
De même que la suffisance est nécessaire.

J'ai donc eu droit au spot de pub audio du gouvernement sur le pouvoir d'achat.
Vu le ton de la pub, le message et l'ambiance, j'ai cru un temps être dans un film à la "Rambo"

Du genre (presque mot à mot), malgré quelques écarts probables

"Vous êtes impatient de travailler plus pour gagner plus ?
Nous aussi !
Vous êtes impatient de ne plus payer d'impôts sur le travail d'étudiant de votre enfant ?
Nous aussi !"


Le texte aurait pu -dû ?- être :

"Ils veulent tous le pouvoir d'achat
Un seul y arrivera"

D'où cette affiche de film
que j'ai honteusement truquée mais tellement vraie !!!


La photo provient du site d'Amayels
que je trouve très intéressant
L'opinion d'un africain sur notre cher Grand Président Sarkozy et ses propos définitifs sur "l'Homme Africain"

lundi 23 juin 2008

Plus Albanel la vie ? Ou la culture reléguée au rang d'oignon...

23 juin 2008

Une info qui rassure.

Christine Albanel, notre remarquable ministre de la culture est au diapason de notre Grand Président Sarkozy en ce qui concerne la culture.
On apprend ainsi, que Christine Albanel est une fan de "plus belle la vie" et qu'il est impossible de la déranger pendant la diffusion de cette série.

Lors d'un opéra classique, d'un concert de rock, de la diffusion d'un film d'art et essai, pas de problème, ça l'arrangerai même, mais plus belle la vie : "NON"

Elle refuse même de répondre à notre GPS, à qui elle fait dire qu'elle ne le dérange pas -lorsqu'il est à un concert privé avec sa chanteuse ?-

Pour notre ministre, si jamais elle avait un ennui ce soir :
petite remarque ajoutée le 24 juin
Ce résumé est l'intégralité du texte que j'ai trouvé sur un site de présentation de la série.
Je n'ai rien inventé ou détourné...

Episode du Lundi 23 juin
Véra tente de calmer Léo : il est furieux contre Camille qui suspecte Maxime d’être un copycat. Il lui apprend dans le même temps que Sunny est en vie et en contact avec Rudy. Véra confronte Maxime et Francis, et cherche à comprendre pourquoi les derniers appels de Nicky étaient destinés à Francis. Ce dernier avoue avoir payé Nicky pour coucher avec Maxime. Maxime est sous le choc…
Rudy avoue à Estelle qu’il a rendez vous avec Sunny. Elle est planquée et terrifiée, il part la rejoindre pour lui donner la méthadone dont elle a besoin. A la sortie du commissariat, Francis s’excuse et tente de se racheter en offrant à Maxime des places de concert, mais Maxime le repousse et refuse de continuer à le voir…
Sunny reproche à Rudy la faible dose de méthadone qu’il lui a apportée, et lui fait promettre de garder le silence sur leur rencontre. Camille vient avouer à Agathe l’erreur qu’elle a faite en accusant Maxime, mais reste convaincue qu’elle est l’unique lien avec les meurtres des prostituées
Sybille promet à Ninon de prendre soin du collier de sa grand-mère qu’elle lui prête. Benoit recadre Raphaël qui charrie sa sœur sur sa nouvelle complicité avec Ninon, et le menace de l’envoyer en pension. Céline interroge Vincent sur les documents qu’elle a trouvés sur la procédure pour mettre Ninon à la porte du loft… Vincent confirme qu’il veut empêcher Benoit de profiter de Ninon. Sybille arrive après les cours, désolée d’avoir égaré le collier de Ninon…

Nathan a la surprise de découvrir que Rachel a repris sa correspondance avec Maurice. Elle avoue qu’il n’a pas encore répondu mais elle lui a bien signalé les heures durant lesquelles il pouvait la trouver au Mistral.

Personnellement je n'ai rien compris et je cherche encore quel rôle à Sue Elen dans cet épisode.

Mais notre ministre qui est manifestement une adepte des "Soupe Opéra" nous promet de longues années intenses de créativité et de bonheur culturel...

samedi 21 juin 2008

La directive "retour" : Vers le Furher ?

21 juin 2008

Le 18 juin , qui jusque là avait une signification autre en France, sera maintenant le jour de la "directive retour" votée par la parlement Européen.

Il s'agit d'harmoniser la politique contre l'émigration sur l'ensemble de l'UE.
Elle prévoit ainsi une rétention pouvant atteindre 18 mois et le "bannissement" de tous les pays de l'UE pendant 5 ans... Et cela s'appliquera même aux mineurs...

C'est en Amérique Latine que les réactions sont les plus vives. Le Chili, la Bolivie, l'Argentine, l'Équateur, le Vénézuela, l'Argentine, le Pérou, le Brésil....

Apparemment, seuls l'Uruguay, grande terre d'accueil des SS en mal de pays ami, et le Paraguay ne se sont pas exprimés sur la question...


Pour le président bolivien, Evo Morales, "les Européens sont arrivés massivement dans les Amériques sans visa ni conditions imposées par les autorités", en vue d'"exploiter les richesses et de les transférer en Europe".


Jorge Taiana, Minsitre Argentin des affaires extérieures estime que ce texte "constitue une violation des droits humains fondamentaux".

Au Chili, une note officielle renchérit : "Le nouveau texte tend à criminaliser les migrants irréguliers et les soumet à des procédures qui peuvent violer leurs droits élémentaires et empêcher le regroupement familial, principe consacré par plusieurs normes internationales des droits de l'homme."

On ne peut que soutenir l'Irlande et son "non" à cette Europe totalitaire, donnée à des petits caporaux qui ont pour noms Sarkozy, Berlusconi, Lech & et Jaroslaw Kaczynski -les frères jumeaux président et premier ministre de la Pologne- ... et consorts, dont il serait intéressant de voir les liens avec différentes organisations plus ou moins "fréquentables", multi nationales et "tutti quanti"

N'oubliez pas...
C'est la fête de la musique
surtout achetez les albums des artistes officiels
de notre belle république :


Carla Bruni
Johnny Hallyday
Mireille Mathieu
Enrico Macias
Doc Gynéco
Faudel

D'ailleurs je voudrais bien savoir
qui de ses artistes
auraient fait carrière en France avec
la "Directive Retour"...?
C'est un jeu : Cherchez l'intrus...

vendredi 20 juin 2008

Sunday, happy sunday

20 juin 08

4 mois !

Ce n'est bien sur pas un ultimatum...
Mais l'Irlande à 4 mois pour refaire voter "Oui" au traité, ou le ratifier par un autre procédé...
Peu importe, de toute façon, il est quand même pas compliqué de savoir qu'il n'y a qu'une réponse possible à la question.

Et ce n'est pas le PS qui va défendre la voix des peuples sur le sujet.

Laurent Fabius s'est bien gardé d'avoir un avis; lui le chantre du "non" en France.
Tous ses collègues socialistes du Parlement, Jean Marc Ayrault en tête, ont voté le texte au Parlement, mais ne se sont pas prononcé au congrès à Versailles, qu'ils ont "boycotté" -quel courage- pouvant ainsi jouer sur les deux tableaux...

Pour les amateurs du "oui", il peuvent dire, "On a voté oui au parlement"
Au partisans du "non" : "Nous n'avons pas voté au congrès car nous étions contre la voix parlementaire"

Non seulement ils nous prennent pour des c..., mais en plus ils le font sans talents...

Et c'est vraiment la marque de fabrique de l'ensemble de nos élus actuels... Ils n'ont aucun talents...

jeudi 19 juin 2008

La fin de la démocratie à un nom : Europe ! Quel dommage

19 juin 2008


La parodie de démocratie continue..

On peut lire dans "le Monde"
"Les chefs d'État de l'UE réunis à Bruxelles devraient "donner du temps" à Dublin pour trouver une sortie de crise et organiser à terme un nouveau référendum."

Car on en est là...
L'Europe se bâtit sur un totalitarisme terrible qui n'accepte qu'une seule réponse à ses questions.

Et comme nous ne sommes pas -plus ? pas encore ?- des fascistes en Europe, il faudra simplement réorganiser un référendum jusqu'à ce que ces c... de citoyens qui votent "non", se lassent et votent "oui" !!!

Ou, plus simplement, que l'on se moque complètement de leur avis et que les parlements décident dans leur coin malgré les référendums...
Comme a su si bien le faire notre Grand Président Sarkozy.

C'est ce qu'on appelle "un écart entre les peuples et les élites"

Le problèmes c'est que je voudrai savoir qui a décidé que ce sont des élites.
Qui des élites
Où ça, des élites ?
Des élites de quoi ?

Et les journalistes les plus en vue, les grand gourous du 20 heures, qui se sentent faire partie de ces élites en rajoutent une couche à chaque apparition télévisée.

Dans ces fameuses élites auto-proclamées, il y en a vraiment très peu qui pourraient éventuellement me surprendre intellectuellement.
Par contre, dans le "peuple", je rencontre beaucoup de gens brillants...
Des écrivains, des penseurs, des vrais intellectuels, des profs, des journalistes d'investigation qui ont la chance de travailler dans les quelques journaux qui font encore leur travail, quelques chroniqueurs radio, des "petits" élus de la République et même... des blogueurs...

Putain, 4 ans !!!!

mercredi 18 juin 2008

"Plus je connais l'Europe, plus j'aime l'Irlande

18 juin 2008


L'appel de Sarkozy.

Je sais, ça date un peu, mais j'avais envie de revenir sur le discours de notre Grand Président Sarkozy sur le "Non" Irlandais.





Petite analyse :

Comme d'habitude, notre GPS pense que dire "Non", ne veut pas dire "non", mais signifie, "je dis non, parce que je suis d'accord avec vous et que vous n'en faites pas assez dans la direction où vous allez"

Je précise ceci pour les imbéciles -dont j'ai fait longtemps partie- qui pensent que lorsqu'on dit "non", ça veut dire "non"...

Heureusement notre GPS est là pour nous sortir de l'ornière de l'ignorance dans laquelle nous nous enfoncions...

Ensuite il nous dit que l'Europe est là pour rassurer, et les européens s'inquiètent !!!

Donc il faut réagir !
Et la première chose qui vient à l'esprit de Sa Proéminence,
c'est :"Politique de l'émigration" !

La deuxième c'est : "réagir à l'augmentation sans fin du prix du pétrole..."
Salauds de pays producteurs... encore des étrangers !!!

Le prix du blé, des fruits et légumes, de la viande, du lait, des loyers... Tout ça, qui est bien franco-français ne lui pose aucun problème...

"Et il faut une réponse tout de suite et pas dans 6 mois"...
Grandiose tentative d'une naïveté déconcertante...
La France -donc Sarkozy- prend la présidence de l'Union Européenne dans quelques jours... Dans 6 mois, c'est la République Tchèque qui sera à la tête de l'Europe.

Alors il faut absolument que les réformes prennent le nom de Nicolas Sarkozy, et pas d'un quelconque Tchèque, dont on n'est même pas sur que le pays va ratifier le Mini Traité de notre mini président.

Tout ceci me rappelle un sketch de Coluche (encore)
lorsqu'il joue un policier :

"Nous on est là pour les protéger, les gens...
Et vous avez remarqué ?
Plus il y a de flics autour d'eux,
plus ils ont peur!!!"


mardi 17 juin 2008

L'évaluation vient de Mars...

17 juin 2008


Le Parisien-Aujourd'hui en France, quotidien qui a priori n'est pas d'extrême gauche, nous indique qu'une évaluation des ministres a été confiée au secrétaire d'État Eric Besson, qui, bien sur, paye -très grassement- le cabinet d'audit privé Mars&Co.

Celui-ci aurait remis
"un rapport détaillé et un tableau récapitulatif en couleur" sur chaque ministre et ministère !!!
Ainsi l'État -dont
"les caisses sont vides"- gaspille de l'argent pour des évaluations...
Ainsi, on apprend que Christine Albanel et Valérie Pécresse sont dans la catégorie
"rattrapage".
L'explication est qu'elles ont des "difficultés dues pour l'essentiel au conservatisme dans leur domaine".
La culture et la recherche au rang des plus conservateurs, c'est pas banal..

Alors qu'il suffit de voir les résultats des différents ministères pour se faire une idée...

Je serai curieux de voir l'évaluation de notre Grand Président Sarkozy avec ses 38 % de satisfaits...


Alors, qui est Mars&Co ?

J'ai trouvé ce qui suit sur le blog
"Social et sociétal"

Mars & Co : un cabinet à auditer ?

Mars & Co, cabinet de conseil en stratégie choisi
pour
évaluer l’action gouvernementale,
semble ne pas être tout à fait en règle
avec la législation française…

Un comble !

Ainsi, un reportage (Benoit Collombat)
diffusé sur France Inter
dans le
journal de 8h du 11/01/2008
révèle que ce cabinet ne publie pas,
comme c’est pourtant obligatoire,
ses comptes annuels au greffe du tribunal de commerce.

Jean-Baptiste Hugot,
auteur depuis quinze ans du

Guide des cabinets de conseil en management
explique que

C’est le seul cabinet que je n’ai jamais
pu rencontrer en quinze ans

et ajoute que
ce cabinet
“n’est pas en conformité avec la loi”
.

lundi 16 juin 2008

Europe ! Oh désespoir !

16 juin 2008

Le candidat démocrate Barak Obama a déclaré que les quartiers difficiles "ont besoin de moins d'armes dans les mains de gens qui ne devraient pas en avoir, de plus d'argent pour les écoles, de meilleurs enseignants, de davantage de soutien scolaire, d'emplois et de formation professionnelle".

Si seulement on pouvait profiter de la fascination de notre GPS pour les États Unis pour qu'il puisse avoir un discours similaire...

Malheureusement, je crains fort que cette même fascination ne soit tournée que vers l'Amérique de Bush et de ses collègues représentants du "fascisme soft"

Toujours notre surprenant Grand Président Sarkozy ...
Depuis que l'on sait que Carla lui prête plusieurs cerveaux on arrive à faire le tri et estimer sa consommation au grès des interviews...
Ainsi, il déclare au journal "les Echos" :
Ce qui compte, c'est que nous évitions d'accroître les conséquences de la décision irlandaise pour éviter absolument une crise européenne qui empêcherait par exemple la Croatie d'intégrer l'Europe et en même temps que nous ne condamnions pas l'Europe à l'immobilisme. Personne ne le comprendrait"...

On comprend tout de suite qu'il en veut un peu aux Irlandais. Dans le même temps il nous explique qu'il n'y aura pas de référendum pour l'accueil de la Croatie...
Rappelons que c'est la raison pour laquelle il fait changer la
Constitution -qui prévoit le référendum pour l'accueil de nouveaux membres..;- qui a de moins en moins de valeur vu le nombre de révision qu'il y a chaque année...

Ensuite il change de cerveau et nous dit... :
"La France, qui a dit "non" en 2005, peut comprendre que nos amis tchèques ont besoin de temps pour discuter et ce temps il faut le leur donner, personne ne doit se sentir acculé"

Tiens ! Il se souvient que le peuple de France avait voté "non" en 2005...
Pourrait-il utiliser un autre cerveau pour nous expliquer pourquoi il a fait passer en force le nouveau traité par la voie parlementaire ?


Quand on sait que les Tchèques prendront la présidence après le France, on comprend l'impatience des Euro-libéraux !!!
c'est vraiment chiant la démocratie... même la parodie de démocratie, parce qu'on ne sait jamais ce que ce c.. de peuple va décider lorsqu'on lui demande son avis.


Petit monologue intérieur presque faux :

Nic' Sa' : "Putain, quelle semaine !!!
Les irlandais vote non à mon traité à moi, les tchèques risquent de faire pareil,
Gaël Monfils se fait éliminer à Roland Garros, Domenech merdoie avec l'équipe de France ...

Je vais finir par croire qu'il m'en veulent tous, ces cons là...

Et pour couronner le tout, La Croatie qu'on veut faire rentrer dans l'Europe bat la Pologne, qui soutient sa candidature, et les Turcs, que l'on veut pas voir en Europe sont en quart de finale...
La seule bonne nouvelle, c'est qu'ils ont éliminé les tchèques...
Ça leur fera les pieds à vouloir voter "non"

samedi 14 juin 2008

Les frais de Bush...

14 juin 2008

Le voyage de Mickey Bush chez Mikey Sarkozy a donné ce dialogue savoureux entre deux journalistes américains...

-"J’ai rarement fait un voyage présidentiel aussi tranquille. Que des belles villes et rien ne se passe…
-Moi ça me fait un peu culpabiliser. Ce que ça doit coûter et si peu à écrire…"

Petit dialogue presque faux

Nic' Sa' : "Hey Georges ! djeust a Petit smayele for the photograffs"
Doubleyou : "Yes, Nicolas, mais pourqwoi es tou si petite... Je soui completly tordou..."
Nic' Sa' :" Ta gueule!!! j'suis p'tête petit, mais je suis là pour 4 ans encore alors que toi, tu te barres..."



Un remake de "Singing in the rain" ?


vendredi 13 juin 2008

Nicolas Sarkozy ou "le Sévice Public"

13 juin 2008


L'administration des Impôts diffuse aux agents un document qui montre la volonté du gouvernement de casser complètement le service public.

Ce plan, dont j'ai trouvé une trace chez "acide citrique" n'est pas toujours très compréhensible dans le fonctionnement, mais par contre, il est très clair dans la finalité... exit le service public, exit la sécurité de l'emploi, exit même les contrats à durée indéterminée..

C'est la précarité élevée au rang de gestion du personnel... C'est le dialogue social à la méthode Sarkozy.

L'An 01 de Sa Proéminence :
"On casse tout, on réfléchit pas
et c'est pas gai...."

jeudi 12 juin 2008

Emaus, c'est du Poulet ?

12 juin 2008

Peu de temps cette semaine... mais j'aime bien quand même retrouver certaines déclarations de gens qui, soit se foutent de nous, parce qu'ils ont leurs postes à défendre, soit se foutent de nous parce qu'ils ont peur de perdre leurs postes... ou inversement...

Pour un Laïc, athée à la Prévert,
je fini par regretter l'abbé Pierre !!!
"Mais c'est pas potible! C'est pas potible !!!"



La phrase comique du jour est décernée à... Martin Hirsh, qui dit dans une interview de lecteurs du journal "le Monde"

"Le RSA est en train de se construire. Depuis le début, il essaie de concilier différents impératifs qui, jusqu'à présent, é
taient contradictoires. Et ce que je fais depuis trois ans, c'est de chercher une voie qui convienne aux différents syndicats comme aux organisations patronales, aux associations de lutte contre l'exclusion comme aux associations familiales, aux conseils généraux comme à l'État, et si possible à la droite comme à la gauche."

Tout ça à grand coups de poing fermes et décidés aux différents micros ou face aux différentes caméra...

Un grand moment de naïveté -à laquelle je ne crois pas- ou de langue de bois, qu'il maitrise parfaitement...
Mais il est à bonne école...



Et avec l'autre main posée dans le creux de son coude, ne serait-il pas plus convainquant notre haut commissaire aux "Solidarités actives contre la pauvreté" ?


Juste pour le fun,
et rien à voir avec l'actualité..
.

mercredi 11 juin 2008

"Ca, c'est ben vrai, ça !" ou, la mission en vedette !!!

11 juin 2008

Pour le 10 juin 2008
gros problèmes hier avec "Blogger"
un message de perdu... (dix de retrouvés ???)


"Par l'effet des réductions
et crédits d'impôt
dont l'utilisation est croissante
avec le niveau de revenu,
on constate une véritable
régressivité de l'impôt :
plus un très gros contribuable
a des revenus élevés,
moins il paie d'impôt en proportion"


Ce n'est pas moi qui le dit... Ce sont les six députés membres de la mission sur les niches fiscales dans leur rapport rendu le 7 mai dernier mais resté un peu "secret défense" (?) depuis...

On peut lire dans "le Monde" du jour : "La mission d'information insiste également sur les possibilités d'optimisation fiscale qu'offrent aux contribuables à très hauts revenus les défiscalisations outre-mer (aide à l'investissement productif, en particulier dans l'hôtellerie et la plaisance; aide à l'investissement dans le secteur du logement)"


Connaissant bien les Antilles en général, et la Guadeloupe en particulier, je peux dire que la plupart des investissements dans le champ hotelier et qui, selon la mission, "laisse(nt) craindre la défiscalisation d'investissements peu opportuns", sont effectivement, non seulement peu opportuns, mais assez catastrophiques pour les régions en question... et peu productifs pour l'économie locale...

Ce sont donc des aides qui ne profitent vraiment qu'aux grandes fortunes -ou groupes- qui n'ont aucune réelle politique de développement des régions dans lesquels ils s'implantent...


Maintenant, ce n'est quand même pas une découverte...

Sous les palmiers,

la niche !

lundi 9 juin 2008

De l'influence vidéo-chrétienne de notre Président

9 juin 2008


Le départ de PPDA du 20 heures de TF1 ne m'émeut pas outre mesure...
Peut-être tout d'abord parce que je ne regarde pas TF1.

Ensuite, les mêmes journalistes qui nous expliquent le "monde" depuis 20 ans ou 30 ans en se plaignant du manque de renouvellement de la classe politique, ça aurait plutôt tendance à m'énerver quelque peu...

Et l'anecdote de l'interview truquée de Fidel Castro par ce même PPDA en dit long sur la déontologie du bonhomme...

Par contre ce qui peut m'amuser dans un sens, c'est qu'il se soit fait virer par ses pairs...
Par ceux là mêmes qu'il a contribué à emmener au pouvoir..

Mais en fait, ça ne m'amuse pas parce que la décision de le limoger s'est prise à l'Élysée, chez notre GPS.

On peut lire dans "l'Express" : "C'est dans le secret du bureau de Nicolas Sarkozy, à l'Elysée, que la refonte de l'information de TF1 s'est décidée, en liaison directe avec celui qui apparaît, au fil des mois, comme le grand inspirateur de la pensée élyséenne en matière de réforme audiovisuelle, l'industriel et propriétaire de cette chaîne, Martin Bouygues"

Et on y découvre que le chef de l'État n'a pas apprécié le côté "irrévérencieux" du journaliste -quand on connait PPDA, on voit jusqu'où il va dans l'irrévérence avec les puissants...- pas plus qu'il n'a admis que PPDA empêche l'arrivée de Nicolas Beytout en 2007 en remplacement de Robert Namias.
Ce qui avait provoqué l'ire de Sa Proéminence.
Donc affaire réglée pour l'Elysée...

Quels seront les autres qui vont sauter car n'étant pas des inconditionnels de Nicolas Sarkozy ?

La phrase comique du -ou plutôt, d'un autre jour est décernée à ... Carla Bruni...
Celle ci a répondu à Rachida Dati qui téléphonait de bonne heure presque tous les jours à l'Elysée pour discuter avec le Président :
" Maintenant, Nicolas est marié, il ne faut pas lui téléphoner si tôt »

C'est à ce demander ce qu'il pouvait bien se dire de si important pour la France qui n'a plus de raison d'être...

samedi 7 juin 2008

La garde des sceaux tue YSL ?

7 juin 2008

71 ans, c'est jeune pour mourir !

Lorsque j'ai appris le décès d'Yves Saint Laurent, c'est ce que je me suis dit.


Depuis j'ai lu des informations intéressantes...
Notre garde des sceaux -sots ?- voulait garder (c'est son rôle) par devers elle les vêtements prêtés par la maison YSL.

Comme toutes les grandes maisons de haute couture, le prêt à des personnalité fait partie de la publicité. Il est toujours intéressant d'avoir Catherine Deneuve, Sharon Stone ou... Rachida Dati revêtue de ses créations.

Le problème surgit quand les personnalité en question refusent -ou oublient, c'est ballot- de rendre les fringues aux maisons prêteuses...

Petit dialogue presque faux

Nic' Sa' : "Elle est chouette ta robe !"
Rach' Dat' : " Tu trouves
vraiment? "
Nic' Sa' : " Ouais ouais, je t'assures... elle me plait... !"
Rach' Dat' : "Tu dis pas ça pour me faire plaisir ?"
Nic' Sa' : " Mais non, enfin... comme si j'étais capable de dire des choses que je ne pense pas... Tu devrais la garder"
Rach' Dat' : "Mais ça ne ce fait pas"
Nic' Sa' : "Ecoute ! Tu veux me faire plaisir... alors tu la gardes... et j'emmerde les grands couturiers !"
Rach' Dat' : "Comme tous les autres !!!"
Nic' Sa' : "Je te le fais pas dire !"

jeudi 5 juin 2008

"Carla et Nicolas, la véritable histoire", ???

5 juin 2008

Un scoop !!!
Qui explique probablement beaucoup de choses ! Carla Bruni écrit un livre sur... Nicolas Sarkozy

Elle nous fait des révélations étonnantes !

"Ça a été immédiat, je ne m'attendais pas à quelqu'un de si drôle, de si vivant. Son physique, son charme et son intelligence m'ont séduite. Il a cinq ou six cerveaux remarquablement irrigués"

"Je n'ai pas connu de crétins auparavant, ce n'est pas mon genre, mais lui, ça va très, très vite. Et puis il a une incroyable mémoire", ajoute-t-elle.

Comme dit le journaliste : " elle vante l'intelligence selon elle étonnante, allant jusqu'à lui prêter plusieurs cerveaux."

Et la voilà l'explication...

On est obligé de prêter des cerveaux à notre GPS... Ce qui explique beaucoup de choses..

Son air niais lorsqu'il est surpris par un photographe, et sa multitude d'idées et d'opinions différentes qu'il a régulièrement.
En fait, il ne se contredit pas, c'est simplement qu'il a changé de cerveau...

Comme le dit Coluche, "l'intelligence est la chose la mieux partagée... Chacun pense qu'il en a assez... et comme c'est avec ça qu'on juge..."

Alors quand Carla dit qu'elle n'a jamais connu de crétins parce que ce n'est pas son genre, on n'est pas obligé de la croire sur parole...

D'ailleurs, c'est quoi,

son genre ?Ca ?Ou ça ?

Petit monologue intérieur presque faux
Nic' Sa'
"Ouh, la la la la !!!
Quelle vue !"

Après mon billet sur Kador, grand chien penseur et amateur de Kant, je me suis souvenu d'un presqu'homonyme : Kaldor

Le 12 mai 1908, nait à Budapest dans une famille de juristes Nicholas Kaldor. Il meurt à Cambridge le 30 septembre 1986, membre de la Chambre des lords avec le titre de baron Kaldor of Newnham.

Ce compatriote à notre GPS, bien que keynésien et protectionniste, ne cachait pas son admiration pour David Ricardo (1772-1823), le libre-échangiste.

Il avait une opinion très tranchée sur la politique menée par madame Thatcher, mère spirituelle de Nicolas Sarkozy.

"Elle a fait de l'économie britannique un désert et elle l'a appelé stabilité."

Commentaire fait à la Chambre des Lords...

Voilà l'avenir que nous propose notre Grand Président Sarkozy

mardi 3 juin 2008

« ni Dieu, ni maître, à bas la calotte, vive la sociale »

3 juin 2008


Merci à Paul Bert pour cette maxime... "Ni dieu Ni maître, à bas la calotte, vive la sociale..."
Même si c'est à Auguste blanqui que l'on doit le journal "Ni dieu, Ni maître"


Mais pour Débeulef 
et les autres ministres rampants, 
c'est plutôt 
"Ni dieu, mais un maître" 
-référence à Binet et Kador, autre grand penseur-


Kador, le seul chien qui lit Kant "couramment'
ou
"La critique de la raison pure..."

Je ne parle pas de Christine Boutin... qui elle veut "UN DIEU ET UN MAITRE"

Pendant ce temps... dans nos médias
100 dépêches AFP dans la journée d'hier , 55 pour Sarkozy, 45 pour Debeulef... Notre GPS a finalement réussi à mater tous ces gauchistes qui travaillent à l'AFP...

Une victoire pour Hortefeux : 
Les escargots, passagers clandestins -et qui circulaient probablement sans papiers- dans un de nos magnifiques trains ont été verbalisés.
Le passeur, dont on ne sait pas encore s'il s'agit d'un réseau international, à dû s'acquitter d'une amende tout à fait justifiée... 
Nous ne savons pas à cette heure quand les escargots seront reconduits à la frontière...


D'après les sources autorisées, 
un des clandés 
aurait réussi à s'échapper.
Une photo du délinquant vous est proposée...

Toute personne citoyenne et responsable 
est dans l'obligation de donner les informations 
susceptible de pouvoir faciliter 
l'arrestation du fugitif.

lundi 2 juin 2008

Oh ! Low cost !

2 juin 2008

Qu'est ce que j'apprends ?
Un médecin, peut-être un peu chirurgien, aurait pratiqué la chirurgie esthétique dans des conditions douteuses ?
Sous anesthésie locale, même pas toujours suffisante, il aurait opéré un peu n'importe comment...
Avec des patientes qui se sont retrouvées bardées de cicatrices, un sein sous le bras... le nez mal fait, visible comme... au milieu de la figure.
C'est ce qui s'appelle pudiquement "la chirurgie Low cost"... Ça ne s'invente pas !!!!
Et ses avocats le défendent au titre qu'il n'a jamais fait d'anesthésie générale, que peu de patientes se sont plaintes...
Ça me rappelle vaguement quelqu'un que je connais...

Quelqu'un qui n'a pas toujours su à quels seins se vouer...
Quelqu'un qui veut tout opérer, de l'éducation à la justice en passant par le prix de la salade et la formation des médecins... du kilo de patates au programme des lycéens... de la formation des professeurs à la composition de la salade niçoise...

Tout cela bien sur sans anesthésie générale... Juste un petit locale de temps en temps, mais sans trop forcer le trait...

Et ses avocats le défendent au motif que ce sont "d'excellentes idées" qui ne couteront rien aux contribuables...

Tant qu'il ne touche pas à la recette de l'Irish Coffee, ça me laissera un espace de liberté....

dimanche 1 juin 2008

De la subtilité à l'Elysée : on ne nous dit pas tout !!!

1 juin 2008

Une nouvelle qui va en étonner plus d'un. 
Jean François Copé a dit, dans une interview au Journal Du Dimanche
"Nos relations sont beaucoup plus subtiles que certains le prétendent."
Et il parlait de Notre Président, Sa Proéminence.
C'est quand même une première, je n'avais jamais entendu quelqu'un oser accoler le nom de Nicolas Sarkozy à la notion de "Subtile"

Où Jean François Coppé se rattrape en montrant la mesure de la subtilité présidentielle...
Photo : Le JDD / Reuters


Pendant ce temps au PS... le foutage de gueule continue...

Laurent Baumel un des proches de DSK a une opinion très tranchée sur la question européenne et les positions à l'intérieur du PS :
"la question européenne était un faux désaccord. Le non des fabiusiens était un positionnement tactique en vue de la présidentielle. Aujourd'hui, nous pourrions tout à fait écrire un texte commun sur l'Europe" nous dit-il sérieusement et l'air soulagé...

En dehors du fait que peu de gens étaient dupes sur le positionnement de Laurent Fabius qui, jusqu'à son "non" à l'Europe, faisait plutôt partie de la frange droite du Parti Socialiste, il méprise complètement les militants qui ont voté "non" par conviction...
De la part d'un proche de Strauss Khan, cela ne surprend pas non plus...


La phrase comique du jour (même si elle ne fait pas rire) est décernée à Brice Hortefeux qui nous déclare qu'en politique il n'y a pas cinquante attitudes possibles, il n'y en a que deux :
«l'immobilisme, qui ne résout rien et le mouvement qui seul est en mesure de préserver le mode de vie qui est le nôtre et pouvoir le transmettre à nos enfants».

Cela nous révèle deux choses :
- D'une part que l'immobilisme, qui est de gauche -bien sur- c'est de vouloir aller de l'avant dans le sens des acquis sociaux, même si beaucoup de choses doivent être réaménagées, adaptées...
Et le mouvement -qui est l'UMP et notre GPS- qui est le retour au 48 heures de travail hebdomadaire, à la déréglementation du travail, aux pleins pouvoirs du patron, à la flexibilité totale...

(On ne peut toutefois pas nier que retourner en arrière c'est du mouvement)

- d'autre part que pour monsieur Brice Hortefeux -comme pour beaucoup de crânes d'œufs de L'UMP, le monde se divise en deux parties :
Le mouvement / L'immobilisme
La droite / La gauche

Le blanc / Le noir

Le bien / Le mal


Surtout, ne lui enlevons pas ses illusions ! Ne lui expliquons pas que la vie est plus complexe, qu'entre le blanc et le noir il y a une foultitude de nuances...
Il est des gens qui ne pourraient survivre à la nuance et au doute...
Monsieur Hortefeux en fait partie...