Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

lundi 5 mai 2008

Un Barbouze, deux Vaches

5 mai 2008

Attention !!!
On apprends dans l'Express qu'une officine privée de renseignement (grâce lui soit rendue, même si l'on ne sait pas qui est privé de renseignement!!!) " met discrètement en place, en octobre 2007, une surveillance physique au pied de l'immeuble" où habite l'individu sous mentionné
Un danger public vient d'être découvert...
Derrière ce regard presque tranquille se cache une bête immonde !!!

Plusieurs barbouzes ont, au péril de leurs vies, traqués sans relâche ce sournois individu qui se déguise en inoffensif facteur.

Non seulement il ose prendre les apparences d'un des fleurons de l'administration française, mais en plus nous apprenons qu'il vit avec une femme qui va travailler en métro !!!

Pire encore, il pousse le déguisement jusque dans ses moindres détails, allant même jusqu'à avoir un enfant qui fréquente une école maternelle.

Les barbouzes ont réussi, grâce à leur ingéniosité et leur abnégation jusqu'à nous apporter la preuve irréfutable que cet homme -je ne sais pas comment le qualifier autrement, bien que le terme "homme" me semble peu approprié à un individu aussi bas- que cet "homme" disais-je, circule dans une Peugeot 106, avec une galerie sur le toit.
Malheureusement ces remarquables agents n'ont pas réussi à reconnaitre la couleur de ce véhicule de camouflage.


D'ailleurs le document suivant est édifiant:
Comment faire confiance à un individu aux cent visages... capable de revêtir les physionomies les plus diverses afin de mieux nous surprendre.

Heureusement que des officines œuvrent pour le bien et la grandeur de la France.

Il semblerait même, mais c'est sans garantie, que ce Besancenot, dont Olivier n'est probablement qu'un des ses multiples prénoms, soit à la LCR...
Ce qui est proprement terrifiant!
Je dois à la vérité de dire que cette information n'est toutefois pas confirmée.

2 commentaires:

leunamme a dit…

Très bon et très drôle.
Merci, mais méfiez-vous quand même, car désoramis nous sommes tous des dangereux terroristes potentiels. Surtout si vous pensez.

Jihelpe a dit…

@ leunamme
Merci du conseil... Il est vrai que j'ai souvent tendance à penser... que nous vivons dans un état de droit !!!