Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

lundi 14 avril 2008

J'ai les noms de ceux qui disent du mal de moi...

14 avril 2008

Une info que vous avez certainement vu déjà, et que je me réservais pour un jour un peu speed :

C'est aujourd'hui...


Nous sommes tous sous le contrôle de notre GSP qui a chargé Nicolas Princen, 24 ans, d'être son espion,afin de pouvoir, sinon empêcher, du moins réagir à tout ce qui ce dit sur Nicolas Sarkozy...



"La vidéo du «Casse-toi pauv’con», l’affaire du SMS à Cécilia, et autres buzz ou rumeurs du Net ont certainement échaudé l’Elysée, habitué à contrôler sa communication. Mais à défaut de maîtriser, il est possible de surveiller. Pour mieux réagir" peut-on lire dans "Libération"


Donc, dés que l'on écrit "Nicolas Sarkozy", il y a l'autre petit Nicolas qui vient mater... C'est comme lorsque l'on écrit Ben Laden, il y a le réseau "échelon" et les copains de Bush qui viennent tout de suite voir ce qui se passe...
De toute façon,
comme dit notre Grand Président Sarkozy

à la fin de la vidéo :
"J'en ai rien à foutre de ce qu'ils vont penser,

ce qui est important c'est ce que moi je pense..."

Il a le sens des priorités...

4 commentaires:

gballand a dit…

Alors maintenant, il faut écrire Nicolas S ?

Jihelpe a dit…

@ gballand
Oui, nous avons plusieurs possibilités : Nicolas S., ou Nic. Sa., moi j'aime bien le GPS, (Grand Président Sarkozy... oups, j'ai dit le nom...)

sylvie a dit…

moi j'en connais qui à l'annonce de cet oeil du GPS ont rempli des pages de Nicolas Sarkosy,histoire de l'occuper un peu ce jeune promis à un brillant avenir!

Jihelpe a dit…

@Sylvie
C'est une méthode qui garantira son emploi à vie... (jusqu'au 6 mai 2012):)