Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

mercredi 26 mars 2008

Ma karcher(e) élue...

26 mars 08

Il y a des jours ou on se sent moins en forme que d'autres...
Ces jours là,, on est heureux de pouvoir s'appuyer sur des gens de conviction, républicains, humanistes et intelligents

Cette vidéo en est la preuve....




Merci à Fabrice,
fournisseur attitré du blog

Une question :
les propos de Nicolas Sarlozy,
repris par madame Morano...
mais où vont-ils chercher tout ça ?





Un peu de soleil
dans ce monde de brutes brunes




6 commentaires:

catherine a dit…

Ben dis donc elle est belle lafranceauxfrançais !

Jihelpe a dit…

@ catherine
Et en plus elle comprends les banlieues puisqu'elle a vécu dedans... on le remarque tout de suite.
en fait, la droite décomplexée, ça veut simplement dire l'extrême droite

nikola a dit…

Elle fait peur...

Un joli mix entre gaullisme paternalo-condescendant (cette manière détestable de parler à son interlocuteur comme à un enfant de 5 ans...) et lepenisme radicalo-comique...
Finalement c'est ça le sarkozysme : un canal de panama entre gaullisme et lepenisme.

God save the quiche :)

Jihelpe a dit…

@ NiKola
Et oui... et je ne voyais pas le canal de Panama si étroit.. :)
Et comme tu dis, ça façon de parler rajoute largement au détestable du propos... Si les mots peuvent parfois dépasser une pensée, le corps parle et ne ment pas...

Flo Py a dit…

La vidéo de Morano au marché circule pas mal en ce moment. Ça fait plusieurs fois que j'essaye de la regarder en entier, mais je n'y arrive pas. Le Pen, j'ai grandi avec ; il me fait vomir, mais c'est différent. Et puis surtout, il n'a jamais fait partie d'un gouvernement...
Mais Morano, vraiment, j'assume pas.

Bises et bon week-end

Jihelpe a dit…

@ flo py
J'espère que tu pourras la voir en entier, car sa façon de parler est aussi -voir plus- méprisante que son discours... ce qui n'est pas peu dire...
Aidée en cela par son larbin...
Quand à Le Pen, il est sur la fin. Ce qui est inquiétant c'est que son électorat se reporte chez Sarkozy.. parce qu'il y retrouve son discours