Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

dimanche 18 novembre 2007

L'Alsace épargnée !!!

18 novembre 2007

Rachida Dati vient de terminer son magnifique tour de France de démolition.

23 Tribunaux de Grande Instance (TGI) sur 181 et 176 Tribunaux d'Instance (TI) sur 473 ont été supprimés... soit respectivement 12.7% et 37.2%


Un qui est content, c'est Jean-Marie Bockel... il l'annonce d'ailleurs sans retenue : "En Alsace, on s’en sort plutôt bien, puisque tous les tribunaux de grande instance sont maintenus. Dans l’ensemble, c’est positif, même si certains points sensibles comme Altkirch suscitent des critiques. En tant que membre du gouvernement, je suis solidaire de la décision. "

Jean-Marie Bockel : Futur candidat UMP à la mairie de Mulhouse ?

La photo est assez savoureuse puisqu'elle date de 2007, lors des primaires socialistes, à Mulhouse, à l'époque où Bockel, soutenait DSK et donnait des leçons de socialisme...




Manifestement Nicolas Sarkozy fait un beau cadeau aux alsaciens ; L'Alsace est la seule région à avoir voté à droite lors des dernières élections régionales. elle se voit récompensée...

Et c'est probablement le ministre JM Bockel, transfuge de la gauche, qui va en bénéficier électoralement...

Les amis de Nicolas Sarkozy apprécieront.

C'est un signal fort du président
pour les prochaines élections....
surtout votez bien !!!!
Sinon....


Mais Rachida Dati ne s'arrête pas là...
Bien que non prévue dans le premier projet, elle va fermer 63 conseils de Prud'hommes sur 271...soit 23.20%
Les patrons apprécieront également...

"Casser, casser, il en restera toujours bien assez" semble être le leitmotiv de la garde des sceaux.

2 commentaires:

leunamme a dit…

En Alsace, le mot d'ordre c'est il faut sauver le soldat Bockel.
Imaginez une défaite du protégé de Sarkozy aux municipales, cela ferait plutot désordre dans la stratégie d'ouverture.

Jihelpe a dit…

@ leunamme
comme vous dites !!! Nicolas Sarkozy est prêt à faire tomber Alain Juppé, mais pas JM Bockel, son seul soutien alsacien.. (enfin presque)