Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

mardi 20 novembre 2007

Grève et réalité. Un conte perso

20 novembre 2007

Petit conte moderne

Ceci n'est pas un message.

Hier j'étais en opération de sauvetage de mes poissons.
En plein changement d'aquarium, j'ai le chauffage qui pète.

N'écoutant que mon courage, et aidé en cela par la pensée du grand Nicolas Sarkozy, brave d'entre les braves, je décide d'aller moi-même tout seul chercher un autre chauffage dans le magasin animalier le plus près.

Et malgré les conseils de mes proches qui estimaient qu'il fallait envoyer d'abord des diplomates pour négocier.
J'ai dit non !
Est-ce que notre grand capitaine du bateau France négocie ?
Non, il agit !!!

J'ai donc été sans aucune autre préparation chercher cet élément indispensable et JE L'AI RAPPORTE !
Certes, à mon retour, il n'y avait pas les médias.
Mais il n'en demeure pas moins que cela à susci
té l'admiration quasi unanime des poissons -pourtant de différentes espèces.
Il y a bien ma chatte qui n'a manifesté qu'une indifférence presque désagréable... mais je l'ai toujours suspectée d'être un peu anar.

Cependant les ennuis ne faisaient que commencer... Le soir même ma chaudière s'est mise en grève... Plus de chauffage et plus d'eau chaude...
Salauds de grévistes, Nicolas aura votre peau...
Et pas de réparateur avant deux jours !!! Salauds de travailleurs ! Nicolas aura aussi votre peau !!!

Tout cela explique que je n'ai pas fait de m
essage..

Mais je ne cèderais pas à l'adversité...

Comme l'a montré notre grand gourou
en allant chercher le point de croissance qui nous manque,
il ne faut jamais lâcher.
Ce soir je dors sous l'aquarium et
demain je me lave avec les poissons !

Photo de mon aquarium perso :)

4 commentaires:

catherine a dit…

Tes poissons ont bien de la chance que tu prennes exemple sur notre si cher et si efficace omniprésident ! En plus tu souffres et luttes avec courage contre l'adversité et je suis certaines que tu n'en obtiens pas toute la reconnaissance que tu mériterais. Le peuple est ingrat ! ;-D

Jihelpe a dit…

Merci Catherine
tes encouragements me vont droit au cœur.
Et cela me rassure de savoir que nous sommes des admirateurs de notre grand omniprésident. Gloire à son action et sa pensée.... euh... à son action :)

Gilles Aitte a dit…

Comme ton modèle, c'est avec les dents qu'il fallait aller le chercher ce chauffage !

Jihelpe a dit…

@ gilles aitte
F'est fe que v'ai fait