Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

mercredi 14 novembre 2007

Et l'ADN, dans tout ça ?

14 novembre 2007

Un tribunal français a reconnu la qualité de parents à un couple qui a "utilisé" une mère porteuse.
La mère porteuse a été inséminée artificiellement par les spermatozoïde du futur père.
( Cela se passait aux USA, pour des parents vivant en France)
Le couple est désormais qualifié de parents biologiques des bébés (il s'agit de jumelles)
On parle d'ailleurs de "gestatrice" et plus de "mère porteuse" et de Gestation Pour Autrui (GPA).


En dehors de tous les problèmes que cela peut poser -pour la mère porteuse principalement, celle qui abandonne son enfant en échange d'une contrepartie financière- puis pour l'enfant si jamais il l'apprend, cela remet gravement en cause la fiabilité de la loi sur l'immigration et sur les tests ADN.
A moins que les tests ne soient pas pratiqués sur les immigrants venant des USA...


Un bel exemple pour nos chômeurs.
Claude Chirac,
à 45 ans, a retrouvé du travail.

Un coup de fil et hop, voilà le groupe PPR (et non RPR),
qui l'embauche comme
directrice de sa communication.


Avis à tous ces fainéants qui se prélassent dans les aides sociales.
Faites comme Claude Chirac, servez vous de votre téléphone

2 commentaires:

catherine a dit…

Je ne suis pas certaine que les personnes pour lesquelles le test ADN sera demandé soient celles qui ont les moyens de faire appel à une "gestatrice". Bien affligeant tout ça !

Jihelpe a dit…

@ catherine
Effectivement, peut-être que seront dispensés de test les Arrivants Du Nord