Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

dimanche 14 octobre 2007

Ségolène Royal Le Reste ?

14 octobre 2007

Didier Le Reste, secrétaire CGT cheminots nous dit que le régime spécial de la SNCF a été "créé en 1909 pour tenir compte des contraintes de notre métier : spécificité des tâches, obligations de sécurité, continuité du service public"
Ils sont 178.000 actifs et 190.000 retraités à dépendre de ce régime spécial.

Alors le problème est simple ; Doit on dire comme l'affirme certains -principalement de gauche- que le régime ne coute rien à personne ?
Auquel cas il faudra me démontrer que les 178 000 actifs sont capables de cotiser pour les 190 000 retraités.
C'est ce genre de discours mensongers qui a fait que la gauche a laissé les choses en l'état, et s'est complètement discréditée.

Pour l'année 2002, par exemple, la compensation -mise en place par Fabius-, suivie de la surcompensation -mise en place par Juppé...- a fait prendre plus d'un milliard cin
q cents millions sur la caisse des agents des collectivité locales dont plus du tiers a été à la SNCF.

Moralité : les solutions qui vont arriver seront des solutions de droite...

Didier Le Reste poursuit en informant que :
"62% des pensionnés de la SNCF touchent moins de 1500 euros brut par mois",

En 2004, le salaire mensuel net moyen d'un agent travaillant à temps complet dans la fonction publique territoriale s'élevait -selon des sources INSEE- à 1 578 euros.
A ce tarif les agents sont près à perdre quelques €uros et à partir à la retraite !!!


Il serait grandement temps de penser la société de manière globale et en dehors de réactions épid
ermiques et corporatistes...


Pendant ce temps... au PS, après la
foultitude de livres pour casser Ségolène Royal, un sondage vient de tomber.
L'influence de cette entreprise de démolition a eu de l'effet :
71% des électeurs de gauche souhaitent une candidature de Ségolène Royal en 2012 !!!



Photo : le Monde : AFP Stéphane de Sakutin.

2 commentaires:

leunamme a dit…

Je suis d'accord avec vous sur au moins un point : si le PS avait eu le courage de faire la réforme des retraites, la droite ne pourrait pas aujourd'hui tout casser.

Jihelpe a dit…

@ leunamme
A trop vouloir caresser tout le monde dans le sens du poil, on a laissé les choses se dégrader dans beaucoup de secteurs de la fonction publique. Maintenant la droite revient avec ses solutions toutes faites du libéralisme et va tout foutre en l'air pour donner ce qui rapporte aux privés ... ce qui coute restera fonction publique.
Et on aura un service de train égal à celui de la Grande Bretagne...