Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

mardi 9 octobre 2007

L'ADN du Bourbon absolu

8 et 9 Octobre 2007
ou ni plus tout à fait le 8 ni complètement le 9


En déplacement professionnel, je profite de deux heures de répit, le matin, pour co
ntinuer les messages malgré un manque d'une journée...

Fadela Amara intervient sur le "détail" de monsieur Fillon :
"L'ADN, je ne suis pas d'accord parce que je pense qu'on touche à quelque chose qui n'est pas bon pour notre pays (...) Je le dis aussi en tant que fille d'immigrés : il y en a marre qu'on instrumentalise à chaque fois l'immigration, pour des raisons très précises. Je trouve ça dégueulasse!", a-t-elle déclaré.


A propos des statistiques ethniques, qui sont la négation de l'individu et l'aliénation de sa liberté, elle ajoute : "Ça aussi, c'est un autre combat. Je ne veux pas qu'on définisse les gens en fonction de leurs origines, de leur religion. Créer des catégories de population, c'est dangereux (...) Je suis une femme libre, ne l'oubliez jamais"

Commencerait-il à y avoir une prise de conscience chez les adorateurs de Nicolas Sarkozy ?
Comment celui-ci va-t-il gérer
la liberté, lui qui aime, par dessus tout, tout contrôler ?
Comment Debeulèf va-t-il réagir, lui qui insiste sur la bonne entente avec le chef de l'Etat, au fait que
celui-ci a décidé de présider lui-même -et à l'Elysée- le petit déjeuner des chefs de la majorité qui avait lieu traditionnellement à Matignon ?

L'Hôtel Matignon, 57 rue de (la fuite) de Varennes,
où Debeulèf est privé de petit dèj...
Il lui ne reste plus que le Bourbon pour se consoler
de sa bonne entente avec Nicolas Sarkozy,
Président Absolu

2 commentaires:

Gballand a dit…

Pour montrer vraiment son désaccord, Fadela Amara n'a qu'une solution, démissionner, et là, elle fera beaucoup pour souligner l'aspect factice de l'ouverture soi-disant désirée par Nicolas Sarkozy.

Jihelpe a dit…

@gballand
Aie, aie, aie...démissioner. Peut-être que Fadela amara est une femme libre... de rester !
Car la place ne doit pas être si mauvaise...