Eva O'Connell : L'Irlandaise

Patience, patience, patience toujours et encore

samedi 22 septembre 2007

Déjà le dépôt de bilan ?

22 septembre 2007

L'annonce de François fillon en a surpris plus d'un...
"Je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier"a-t-il déclaré ("Naïvement ?")

François Bayrou lui répond :
"un aveu estomaquant" et "une autocritique" Le gouvernement "a décidé, en contradiction absolue avec le bon sens, de creuser le déficit en dépensant 15 milliards d'euros par an pendant la législature au profit de ceux qui avaient déjà beaucoup"

Stéphane Le Foll, collaborateur de François Hollande :
"c'est d'abord la faillite de la politique de la droite depuis 2002". Le gouvernement "a distribué 15 milliards d'euros" avec le paquet fiscal pendant l'été et "il se trouve à l'automne fort dépourvu" !

Dominique de Villepin, lui, affirme avoir :
"laissé l'Etat dans une situation meilleure qu'aujourd'hui". Sous son gouvernement, la France bénéficiait d'une croissance supérieure, "d'un chômage qui a baissé de 2 points" et "d'une politique de désendettement qui avait amélioré les choses (...) Depuis, on a dépensé beaucoup d'argent, plus de 15 milliards, qui ont aggravé la situation financière".

Ils sont tous sympas avec le pauvre Deubeulèf.Personne n'a relevé la première partie de la phrase : "Je suis à la tête d'un Etat" !!!

Il croit encore qu'il est le chef du gouvernement... Personne n'ose lui dire que c'est le Président...
Deubeulèf n'a que le logement à Matignon, une mégane et un pool de serviteurs et de conseillers pour passer le temps...


Et dans quel état va-t-il laisser
"la France d'après", son chef ?

2 commentaires:

Gilles aitte a dit…

C'est vrai que c'est assez incroyable comme aveu; et comme prétention ! En fait, pour voir les choses positivement, si deubeulef (j'adore comme pseudo !) dit que les caisses sont vides, c'est peut-être tout simplement qu'on ne lui a pas laissé les clefs du coffre… Bon, d'accord, c'est sans doute vrai, mais il n'empêche que la situation de faillite est malheureusement crédible…

Jihelpe a dit…

@ gilles aitte
Je pense que la politique à court terme menée depuis quelques décennies rend effectivement crédible la situation plus que préoccupante. Et la politique de Nicolas Sarkozy ne va pas nous sortir du trous puisqu'il décide de distribuer ce qui reste à ceux qui l'ont fait élire...